Statements

SESSION DE FOND DE L'ECOSOC

ALLOCUTION

DE M. IONEL ILIE, DIRECTEUR DU DEPARTEMENT POUR LE PROCHE ORIENT ET L'AFRIQUE, MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DE ROUMANIE

DEBAT DE HAUT NIVEAU SUR L'AFRIQUE

GENEVE, LE 18 JUILLET 2001

Monsieur le Président,

Les relations de la Roumanie avec les pays du continent africain représentent une composante importante de sa politique étrangère. La Roumanie se félicite des relations d'amitié, de solidarité et de coopération, qu'elle entretient depuis longtemps avec l'Afrique.

L'appui accordé par la Roumanie aux pays africains pour l'obtention de l'indépendance, l'émancipation économique et l'éradication de l'apartheid, est bien reconnu sur le continent africain.

Dans le cadre de la coopération économique et technique entre la Roumanie et les pays de l'Afrique ont été réalisés d'importants objectifs économiques (constructions civiles et industrielles, mines, l'usinage du bois, fabriques de ciment, aménagements portuaires, infrastructures routières, sociétés mixtes de productions, etc).

En même temps, l'assistance technique déroulée par les spécialistes roumains dans les pays africains représente un élément stimulateur pour le développement des relations économiques de la Roumanie avec l'Afrique.

Une composante spécifique des relations roumaino-africaines est la formation de plus de 25.000 cadres africains au niveau de l'enseignement supérieur roumain, dans tous les domaines, dont la plupart a bénéficié de bourses accordées au fil des années par l'État roumain.

La Roumanie suit avec intérêt les évolutions sur le continent africain visant à approfondir les processus démocratiques et manifeste de la sympathie vis-à-vis des efforts des pays africains, pour le règlement des conflits, condition essentielle du développement économique et de l'intégration régionale, de la stabilité sociale et du développement durable au niveau du continent. La Roumanie, en tant que pays en transition, est à même de mieux comprendre les difficultés d'un tel processus. D'ailleurs la Roumanie apprécie les nouveaux efforts des pays africains pour le renforcement de la démocratie et de l'état de droit, le respect des droits de l'homme et le développement de l'économie de marché.

La priorité que notre pays attache naturellement, dans ses relations extérieures, à l'intégration dans les structures européenne et euro-atlantiques ne signifie pas une omission ou un manque d'intérêt pour les relations avec les pays africains. Tout au contraire nous considérons les rapports avec ces pays comme un volet important de nos relations extérieures, qui doit être mis en valeur dans la perspective de son intégration dans ces structures.

La perspective de l'intégration de la Roumanie dans les structures européenne suppose un alignement de la politique de notre pays à la stratégie de l'Union Européenne pour l'Afrique. L'initiative de l'UE d'entraîner, dans le dialogue politique avec l'Afrique, les pays associés, donc aussi la Roumanie, offre des possibilités réelles de participation de ces derniers au partenariat multidimensionnel avec les pays du continent africain.

La Roumanie est résolue à continuer de contribuer activement aux efforts que déploie la communauté internationale pour aider par tous les moyens possibles les pays du continent africain pour la promotion des processus démocratiques, la résolution des conflits, l'instauration de la paix et le développement durable au niveau de l'ensemble du continent, de même que la mise en valeur de ses immenses richesses et l'intégration de l'Afrique dans l'économie mondiale. Dans ce contexte, j'aimerais porter à votre attention la participation des contingents roumains aux opérations de maintien de la paix sous l'égide de l'ONU dans plusieurs pays, à savoir l'Angola, le Rwanda, la Somalie et la République démocratique du Congo. Je voudrais ajouter aussi l'excellente coopération entre la Roumanie et le Bénin dans le cadre de la Conférence sur les démocraties nouvelles et restaurées.

C'est pourquoi notre démarche diplomatique envers l'Afrique essaie d'être aussi réaliste que possible, en proposant des formes de collaboration et de coopérations mutuellement avantageuses, en vue de mettre à profit les grandes opportunités qui découlent du caractère complémentaire de nos économies.

Nous avons donc la ferme intention d'approfondir notre coopération avec les Etats du continent africain, dans les domaines d'intérêt mutuel, surtout économique.

Au nom de ma délégation, je tiens à exprimer aux peuples d'Afrique nos vœux de succès dans la mise en œuvre des initiatives récentes et de nouvelles expressions de solidarité et de pragmatisme que le cadre multilatéral leur offre. L'heure a sonné pour l'action concrète et responsable, dont les pays africains doivent être maîtres et bénéficiaires.

Je vous remercie de votre attention.


Top of the document Back to statements